ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE
- ABBAYE
 -----
 
ARCHITECTURE
ARTS
au temps des Mérovingiens


document annexe :

Gaule- Ardèche - Bas-Juliau - Villa gallo-romaine
Plan au sol - IIIe s




Reconstitution S-Nicot
(CDA Alba)


Cette page est entièrement extrait du site :

http://www.ardecol.ac-grenoble.fr/bases/edpatr3.nsf/0/09fd61a0cc71bb28c12569e400382489?OpenDocument


 


(A) premier corps de bâtiments situé au nord est une vaste construction à contreforts, orientée est-ouest. Elle est composée de trois bâtiments à vocation probable d'habitat pour le plus petit à l'ouest (1) et d'entrepôt pour le plus vaste au centre (2). Contre le mur est de l'entrepôt vient se greffer une construction de plan carré (3) dont le sol a été surcreusé. On y pénètre par un large seuil percé dans son mur oriental. Le matériel (houe, cerclage en fer) trouvé dans la couche d'incendie qui couvre le sol de terre battue milite en faveur d'une fonction de remise ou de cave. Le massif de maçonnerie (4) qui s'appuie sur son mur sud est un escalier permettant d'accéder à l'étage. La restitution des élévations met le premier étage de cette construction au même niveau que l'entrepôt 2.



(B) Corps de bâtiment ouest , implanté sur une terrasse supérieure, où ont été reconnus des bâtiments à fonction d'habitat. Trois pièces au moins ont des sols mosaïqués. Cet ensemble occidental est identifié comme la pars urbana
* de la villa.

(C ) portique à colonnade et chapiteaux corinthiens dont le mur de fond en terre est décoré d'enduits peints polychromes. Ce portique en L donne accès à une cour (D) fermée à l'est par un grand mur de clôture. Dans l'angle nord-ouest de la cour se trouvent les fondations d'une fontaine ou d'un bassin.

La bordure du ravin a fait l'objet de travaux importants, puisque la pente nord-sud du terrain a été aménagée en terrasse. Sur cette terrasse que surplombe la cour, un corps de bâtiment tout en longueur (E) s'appuie au nord contre un mur de soutènement, orienté est-ouest. Il est constitué de plusieurs pièces de dimensions différentes communiquant entre elles et ouvrant au sud sur un espace de circulation est-ouest qui longe ce corps de bâtiment et met probablement la partie haute de la villa en communication avec l'extérieur.
Au sud, en bordure de ravin, se trouvent un petit bâtiment (8) de construction modeste (fin IIIe – début IVe s.) et un édicule de plan carré (9) qui a livré du mobilier religieux (statuette en bronze de Vénus).

A la fin du IIIe siècle, la partie haute de la villa est détruite par un incendie. Désormais cet espace est abandonné, les matériaux récupérés et la vie se concentre pendant tout le IVe siècle sur la terrasse sud où le vaste corps de bâtiment remodelé est colonisé en partie par un atelier métallurgique. Une sépulture isolée, ménagée dans le niveau de démolition de cette phase, clôt définitivement l'occupation du site. Le type de sépulture et son orientation la situent au haut Moyen âge. Le site semble être abandonné à la fin du IVe - début du Ve s.

Actuellement, la villa de Bas-juliau est la seule villa gallo-romaine sur la commune d'Alba et dans le département de l'Ardèche, dont la fouille a permis de dégager entièrement le plan.


* La villa désigne une demeure individuelle en milieu rural, siège d'un domaine foncier, qui s'oppose à la maison urbaine, la domus urbana. Elle se compose de deux parties principales : la pars urbana, la maison d'agrément du maître et la pars rustica, les bâtiments agricoles.