ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE
 

-ABBAYE
-LE - BEATUS -DE -LIEBANA
-------

L'ART DES BEATUS
--

---PREAMBULES, EXERGUES -

----Palmier des Justes ----



 
Au cours de la transcription que fait Beatus du Commentaire de Tyconius, le moine de Liébana est amené à traiter le sujet du Juste, qu'il développe avec l'aide des Moralia de Grégoire, qui compare la vie des saints à un palmier, dont le tronc, au contraire de la plupart des arbres, est étroit à la base pour s'élargir de plus en plus vers le sommet, et dont l'écorce est dure, alors que le fruit, à son sommet, est délicieux. Ainsi est le juste, qui ne consacre pas ses forces aux choses terrestres mais aux choses spirituelles, qui connaît bien des tribulations sur la Terre mais obtient le Paradis en récompense. L'allégorie se poursuit par les détails des personnages, qui sont mis en valeur dans le Beatus de Gérone (image 4), qui illustre ce thème à plusieurs reprises : l'homme qui est nu, une serpe à la main, et qui grimpe à l'arbre pour en cueillir les fruits représente le corps. Il est secondé par un autre homme, qui l'élève à l'aide d'une corde et qui représente l'âme.


    1.-- Beatus de Valcavado (Valladolid, 970/975)
    2. - Beatus de Gérone (v. 975), f.70v
    3. --idem
    4. --idem, f.147v
    5. --Beatus de San Pedro de Cardeña, (1175/1185)
    6. --Beatus de Arroyo (1210/1220)
    7. --Beatus de Las Huelgas (1220), f85r
     
     
 

-----