ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE
vers page d'accueil du site
ABBAYE
 -------vers menu de l'article ABATTAGE
LE SCRIPTORIUM
menu du chapitre MEDECINE
-
-L'ENLUMINURE (6)
 
LES COULEURS MINERALES
 
pigments blancs-
 
-

 
 
 

 
 
PIGMENTS MINERAUX

 
Nom français
nom latin ancien
formule chimique
DESCRIPTION  COMMENTAIRES
 
   PIGMENTS BLANCS (alba, album)

 
Céruse,
blanc de plomb, blanc d'Espagne
 
Cerussa,
psimithium*
plumbum album (plomb blanc) : désigne aussi l'étain
 
minium album (minium blanc)?
magisterium plumbi (plomb souverain)?
album plumbi (plomb blanc)?
 
 
2PbCO3Pb(OH)2
 
* Pline, Histoire naturelle, livre XXXIV
Hydrocérussite, cérussite : Carbonate de plomb : extrêmement toxique, très polluant.
"Des lamelles de plomb sont dégradées à l’acide, anciennement au vinaigre, puis dans un milieu fermentant (fumier de cheval, ou tannée, pendant plusieurs semaines) apportant le CO2, révélant finalement une poudre blanche que l'on nomme "fleur de plomb". En fait, une première combinaison produit de l'acétate de plomb (à cause du vinaigre), qui est précipitée en carbonate de plomb dans un second temps sous l'action de l'acide carbonique."
extrait de:
http://www.dotapea.com/ceruse.htm
Du latin cerussa, lui-même venant peut-être du grec
"kêros" : cire (?).
 
Connue depuis l'antiquité, les femmes s'en servaient comme fard et pour cacher les cernes !
 
 
-----
 
Kaolin, Kaolinite
 
Terra Cimolia
Creta Cimolia
 
Creta Cimolina ?
Creta Eretria ?
 
2 SiO2, 1 Al2O3, 2 H2O
 
* Pline cite la "terra cimolia" parmi d'autres argiles : anularia, eretria, selinusia et argentaria.
 
La kaolinite est une argile pure, un silicate d'alumine hydraté. Elle naît de l'altération par humidité (kaolinisation) des roches à feldspaths et des granits.
 
----
 
Peu couvrant (sauf additionné à de la caséine), mat, le kaolin s'écaille, de par sa nature argileuse et a du mal à s'unir au liant.. De qualité faible donc, pour la peinture, il a probablement été rarement utilisé pour décorer les manuscrits, alors qu'il est un élément de base dans la fabrication des poteries et des porcelaines.
 
Utilisé par les hommes préhistoriques depuis 50000 ans au moins, c'est la Terra Cimolia des Grecs et des Romains :
Théophraste 372 - 287 ; Cornelius Celsius, dit Celse, - 25 + 50, De Medicina ;
Pline*, Hist. Nat. vers 77 ).
C'est la Creta Cimola de Columelle et d'Isidore de Séville qui dit, dans ses Etymologies, qu'il avive les couleurs du linge.
 
Le mot moderne vient du chinois gao, «élevée» et ling, «colline», qui est le nom même du mont Gaoling : (près de Jingdezhen, province du Jianxi), gisement de cette roche, exploité depuis la dynastie Song (960-1279). Le kaolin était connu des Egyptiens et des Grecs (gisement de l'île de Kimolos, par exemple). Comme beaucoup d'argiles, il est depuis longtemps utilisé en médecine.
 
Gesso, Plâtre
 
Lapis specularis (Juvénal, Dioscoride, Isidore, Pline, Hist Nat. livre XXXVI, chap. 22. Désigne parfois le mica : lettres de Pline le Jeune).
Gypsum,
selenites (désigne surtout mica, talc)
 
glacie divae maria ?
gypsum lamellare ?
diaphanes ?
aphroselenus ?
speculum asini ?
vitrum ruthenicum ?

CaSO4•2H2O
     
    Le gesso est à l'origine du plâtre, c'est à dire du gypse (ou sélénite), qui est un sulfate de calcium hydraté.
     
    Il a ensuite désigné différents apprêts à base de pigment mélangé à un liant faisant office de colle; telles les marnes ou autres craies (dites plâtres morts).
     
    Ce pigment très blanc ne servait pas vraiment à colorer mais a longtemps servi d'apprêt ou de badigeon en peinture, dorure ou ébénisterie.
    Il est l'apprêt par excellence de la dorure dans les manuscrits.
 
Du grec "Gypsos" : plâtre (latin : gypsum) lui-même venant peut-être de"Aiguptos" : l'Egypte, qui possédait beaucoup de carrières de plâtre.

----------
 
Chaux
 
Calx, calcis
 
 
Ca(OH)2

 
La chaux, oxyde de calcium, est utilisée depuis des milliers d'années. Elle s'obtient par la calcination des pierres à chaux. Ce sont des carbonates de calcium (CaCO3) comme la calcite, le calcaire, la craie, le marbre. Cette chaux est dite "vive" ou "aérienne". On l'appelait "fleur de chaux".
 
En l'hydratant on obtient une" chaux éteinte", d'une couleur pure, très blanche, qui s'utilise pour former plâtres, mortiers, enduits à fresque, etc...
 
Le lait de chaux en est une forme plus liquide, utilisée en badigeon (détrempe), mélangée simplement à l'eau ou à de la caséine, à du savon.
Poudre de chaux éteinte
 
 Craie
Blanc d'Espagne, de Meudon, de Troyes
 
creta
creta anularia, creta selinusia, creta argentaria,
melino ?
paretonio ?

CaCO3
Carbonate de calcium, qu'on appelle couramment craie. C'est un calcaire contenant au moins 90 %
de calcite plus ou moins pure, d'une grande blancheur.
 
Utilisé comme pigment depuis des temps immémoriaux (en particulier les Egyptiens), pur ou teinté. Les Romains ont commencé de l'utiliser pour lier les couleurs ((Vitruve. 7 , 14 , 2; Pline. Hist. Nat. 35 , 46) et les enlumineurs les utilisent pour la constitution de leur gesso, dans la dorure.
 
-----