ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE
- ABBAYE
 
 
Origines : Egypte
 
 
Nitrie (Wadi Natrun)
Deir el Baramus

 



La communauté d'Al-Baramus (Deir-al-Baramus) est à notre connaissance le premier établissement de cénobites à Skété (Wadi Natrun, Nitrie). Elle a probablement précédé Macaire, même si ce dernier fut, peut-être, à l'origine de la construction du monastère proprement dit. Celui-ci fut dirigé ensuite par l'abbé romain Arsenius, dont le monastère tire peut-être son nom, à l'origine Pa-Rameos, qui signifie : "celui des Romains". Une autre tradition prétend que Macaire lui-même, aurait d'abord, et sans résultat, dissuader deux ou trois Romains (Maximus, Domitius et peut-être le fils de l'empereur Valentinien I ) de demeurer à Skété. Le plus vieux aurait été d'une sainteté si parfaite qu'il y fut vénéré et que Macaire aurait consacré sa cellule et créa une chapelle en demandant qu'on nomme ce lieu " le lieu des Romains".
 

 
Le monastère est toujours habité par une communauté chrétienne (orthodoxe). Bien entendu, les photos présentées ici ne sont pas des images des constructions mêmes des premiers siècles de l'ère chrétienne (sauf les vestiges). Nombreux sont les monastères (en Egypte, surtout) qui étaient construits en matériaux très périssables, en particulier la terre battue, et ils ont été de nombreuses fois détruits, par le temps ou par les razzias des nomades, Berbères en particulier. Cependant, comme ces régions du monde perpétuent, en la modulant subtilement, une architecture très ancienne, ces images nous aideront à imaginer, assez fidèlement sans doute, leurs premiers modèles :

  1  2
  3.  4.

 

1. plan au sol (340?)
2. Clotûre du monastère en terre recouverte de plâtre. C'est aussi un rempart contre les Berbères, qui semaient la terreur dans la région par leurs fréquentes razzias. Pour cette raison, il est surmonté d'un chemin de ronde sur tout son pourtour.
3. Eglise de la sainte Vierge Marie, fin VIe, début VIIe.
4. Vue de l'intérieur du monastère.


Sources :

http://touregypt.net/featurestories/baramus.htm (monastère deir el baramus)

 
 
 
-----