ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE

ABBAYE
  LES JARDINS

 


-
Hortus Conclusus
 
(8)-
 

.LES SOLS


 
 

 

LES SOLS
  Revêtements divers de sols dans les jardins de l'ancien prieuré d'Orsan
 

 
Nous n'avons aucune information au sujet de la diversité des sols des jardins jusqu'à la fin du moyen-âge, celui des allées et des chemins empruntés par les moines.
La terre battue*, le gravier*(a), le gazon, les pierres* cuites ou sèches
(b), (c), le sable, sont utilisés depuis des lustres dans les jardins : ce sont les premiers matériaux à utiliser quand on veut restituer les sols des jardins médiévaux et c'est ce que nous présente aussi les enluminures de la Renaissance avec des allées de terre battue, de pierres cuites, des préaux de gazon, et exceptionnellement, des sols luxueux en faïence, qu'on ne connaît guère dans des jardins religieux. Les allées de planchers, dont on peut voir un détail sur l'image ci-dessus dans la belle recréation des jardins du prieuré Notre-Dame d'Orsan. n'étaient sûrement pas de mise au moyen-âge, la quantité de bois nécessaire à des sols étant trop importante à une époque où le bois, pour l'oeuvre ou le chauffage, était de première nécessité.

* terre battue : voir les différentes enluminures de ce dossier : c'est la grande majorité des sols
* graviers : Ils ont servi, par exemple, aux reconstitutions des jardins à l'abbaye de Vauclair, en Picardie, par le Père Courtois, et à ceux de l'abbaye de Fontenay, par Peter Holmes, "où le rapport initial entre gravier (65 %) et gazon (35 %) a été inversé dans la grande cour centrale pour une résonance générale plus sereine" :

extrait de :


* pierres : Plus sévères, leur nature quasi-inaltérable ne demande pas au jardinier un entretien comme le réclame souvent la haie de buis ou même la planche, attaquée par l'eau, les champignons ou les insectes.
 
(b) : Livre des Simples Médecines, Platearius, détail, XVe s, BNF.
détail du dallage de pierres cuites
De même, ils sont omniprésents à Salagon , mais on le regrette déjà, car ils emmagasinent trop de chaleur au jardin, en un endroit qui connaît des étés bien chauds !
(c) : jardin des simples de l'Abbaye de Tusson restaurée.
 
 

------------------