ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE

ABBAYE
  LES JARDINS

 


-
Hortus Conclusus
 
(6)-
 

LES BANCS


 
 

 
Bancs Starnina, La Thébaïde, moine se reposant sur un banc de pierre.
 

Que ce soit dans les jardins religieux ou laïcs, le banc permet une pause au milieu des déambulations, pour la lecture, la contemplation ou la méditation. Dans les jardins d'agrément, s'y ajoute la conversation courtoise.

 

 
 

 
 
Prieuré Notre-Dame d'Orsan.
Banc de gazon, enherbé sur toutes ses faces, palissages de rosiers et clôture de briques et de végétaux. --------------------------------------------------

Le personnage de l'héroïne de Boccace, Emilie, dans La Théséide tresse une couronne de fleurs. On verra sur la page entière (ici) deux prisonniers la regarder, Arcitas et Palemon.

Vers 1460-1465, par Barthélémy d'Eyck, dit le Maître du roi René (d'Anjou), 1415-1472.

 

cloître de verdure
- Banc circulaire de plessis de chataîgnier enserrant un buis de 300 ans d'âge, soutenu par une treille.
 Derrière la fontaine, banc en plessis de chataîgnier abrité d'un palissage pour cognassier.  Détail du banc et coings à maturité.  Banc de bois plus classique

   Fleur des histoires, du chroniqueur Jean Mansel, compilation d'histoire universelle jusqu'à Charles VI, France, XVe siècle.


Suzanne et les vieillards
BNF,Français 55 , Fol. 111v

Encore un siège gazonné : les plaques de gazon sont bien visibles. Notez encore une fois l'omniprésence de l'hortus conclusus, une petite haie protégeant l'intimité de Suzanne dans son jardinet et à l'arrière plan, une palissade, qui clôt le jardin lui-même.



Banc ancien, vestige du jardin de l'abbé de Faget-l'Abbatial (Faget, Haget en gascon : hêtraie) d'où ce dernier rendait la justice.


Rustican ou Livre des profits champêtres de Pierre de Crescens, couple dans un jardin clos, assis sur un banc entièrement gazonné.

----1.

---2.---2b.-

-3.

Abbaye de Brantôme, trois reposoirs ou bancs-reposoirs du jardin des moines (jardin public auj.), édifiés par l'abbé commendataire Jean de Mareuil en 1538, en même temps qu'un pont coudé à angle droit sur la Dronne et un pavillon Renaissance.

Remarquez les divers traits de l'architecture Renaissance : colonnes cannelées (2) chapiteaux corinthiens (2 et 3), frises des pilastres (2b) qui se prolongent sur l'arc (3), entablement, qui comporte des corniches à modillons (2 et 3). Le premier reposoir, de style plus dépouillé et au toit en pagode doit être le plus tardif.

Les jardins de l'abbaye de Brantôme ont été inscrits au patrimoine français des monuments historiques le 26 juillet 1957, propriété privée et publique.
 
 

------------------