------

Détails de la Torhalle

ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE

-ABBAYE
  -Architecture carolingienne
 
Abbaye de Lorsch - Torhalle

       

Porte dite Torhalle, atrium de l'Abbaye Carolingienne de Lorsch, vers 767/774.

 


L'élément le plus célèbre du monastère de Lorsch demeure son "Torhalle" (Porche-entrée) ou "Königshalle"(salle du roi). C'est un des rares monuments carolingiens qui nous soient parvenus, et il y a peu de chances que tous ses secrets nous soient livrés un jour.
 
"La “Königshalle“ est un magnifique monument du neuvième siècle. Très caractéristique de l’art carolingien, on y retrouve différents styles architecturaux, romans, byzantins et germaniques. Avec une structure essentiellement médiévale, l'extérieur du porche présente cependant, des colonnes classiques engagées, des pilastres et trois voûtes qui lui donnent l'apparence d'un arc de triomphe Romain .
 
Le terme de “Königshalle“ n’est d’ailleurs pas approprié, car aucune source écrite ou inscription ne nous informent sur la fonction de ce bâtiment. Nous pouvons seulement dire qu’il ne constituait pas l’entrée principale du monastère. Il est presque certain aujourd’hui qu’il n’a pas été construit, comme on l’a longtemps cru, sous Charlemagne, mais cent ans plus tard, à l’époque de Louis le Germanique, dont le petit-fils mort en 876 est enterré à Lorsch.
 
De nombreuses hypothèses ont été émises sur les éventuelles fonctions de ce bâtiment. Certains pensent qu’il pourrait s’agir d’une sorte d’arc de triomphe du Haut Moyen Âge, d’autres pensent qu’il s’agit de l’ancienne bibliothèque du monastère ou encore d’un hall d’entrée pour le roi. Cependant aucune de ces solutions n’est convaincante et la fonction du monument demeure mystérieuse. A l’origine le faîte du bâtiment était bien plus bas, c’est à l’époque gothique que le pignon a été construit de manière aussi abrupte (...)"
Extrait de http://www.kloster-lorsch.de/lingua/franz.html
 

"L'adoption des formes classiques à l'époque carolingienne ne peut pas être comparée au procédé presque "scientifique" des architectes de la Renaissance. Le maître d'oeuvre carolingien pouvait très bien saisir l'esprit d'une composition classique, et de nombreux monuments le démontrent; mais il ne trouvait de tailleurs de pierre capables de reproduire le vocabulaire classique ni fidèlement ni dans son ensemble. Il était donc obligé de choisir et de réduire.

Pour illustrer cette transformation du modèle antique, l'exemple conservé le plus ancien est le porche - la Torhalle - de Lorsch, construit à la fin du VIIIe siècle. Situé sur l'axe central de la grande cour occidentale de l'abbaye, ce petit édifice comporte deux niveaux [voir illustrations en en-tête]. Le rez-de-chaussée est aménagé en portique à triple baie. L'étage est occupé par une salle rectangulaire, décorée d'exquises peintures murales à motifs architecturaux (salle de réunions?). L'accès à l'étage est assuré par deux tourelles d'escalier accolées aux faces latérales de l'édifice. Les façades ouest et est sont façonnées d'après les modèles romains. La composition tripartite - trois grandes arcades flanquées de colonnes composites engagées - s'inspire des arcs de triomphe. A l'étage, trois arcades aveugles, coiffées d'arcs de mitre, correspondent à chaque arc du rez-de-chaussée. Dix pilastres ioniques cannelés, fins et plats, assurent cette articulation. En conformité avec le principe vitruvien, les formes décroissent et se multiplient au fur et à mesure que s'élèvent les étages. Mais un regard attentif découvre facilement des erreurs notables dans cette imitation de l'architecture antique. Les colonnes du rez-de-chaussée sont séparées des pilastres de l'étage par une plate-bande décorée de feuilles d'acanthe et d'astragale, c'est-à-dire une sorte de frise, là où on attendrait un entablement complet. chapiteaux ioniques des pilastres constituent un mélange lourd et hétéroclite de divers motifs décoratifs gréco-romains; cette façon d'assembler les formes ornementales trouve un parallèle dans les dessins du Vitruve de Sélestat, manuscrit cité plus haut. Les arcs de mitre et les carreaux multicolores, qui revêtent les façades, relèvent, enfin, des épiphénomènes de l'architecture romaine et non pas de ses courants principaux."

Extrait de "L'art du Haut Moyen-Age" de Piotr Skubiszewski, Pochothèque, édition de la Librairie Générale Française, 1998

 
"(...)A l’intérieur de la “Königshalle“ cinq couches de peintures ont été découvertes lors des travaux de restauration.
La première couche est un ensemble de lettres, qui ont été peintes furtivement après la construction et le crépissage du mur. La signification de ces lettres reste encore inconnue. Il pourrait s’agir d’un fragment d’une prière destinée à être recouverte par la dernière couche de plâtre. Il est possible de la dater entre 830 et 880 environ. La deuxième couche date aussi de l’époque carolingienne. Il s’agit d’une décoration architecturale composée de colonnes avec leurs chapiteaux ioniques. Elle rappelle les peintures antiques mais aussi les décorations de la façade extérieur de la "Königshalle" :  

Quatre siècle plus tard à l’époque romane une nouvelle couche, a été peinte. Il s’agirait ici d’un personnage auréolé et vêtu de draperies. La quatrième couche date quant à elle de la fin de l’époque gothique et représente une chorale d’anges chantant des louanges à Marie : Enfin la dernière couche fut réalisé à la fin du 17ème siècle. Malheureusement le peintre a fait des trous dans le mur afin de fixer la dernière couche, qui a été effacée il y’a 60 ans. Entre la fin du 17ème siècle et les années 1930, l’étage supérieur n’existait pas. La "Königshalle"ne formait qu’une seule pièce. Les trois arcs à l’ouest étaient fermés par des murs :
 
Devant l’arc central se trouvait un autel, lié au mur de cette zone. Dans les années trente, les constructions baroques ont été entièrement détruites afin de restituer la disposition architecturale d’origine".
Extraits de http://www.kloster-lorsch.de/lingua/franz.html
 
 


Sources :
http://www.kloster-lorsch.de/lingua/franz.html
http://vrcoll.fa.pitt.edu/medart/image/Germany/Lorsch-Torhalle/lorsch-torhalle-04n.jpg
 

 

 

- - ---