ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE
-------ABAQUE-------------
 

CALCUL

 
 
CHINE
.
Le boulier chinois :
 
société
.
description


Société


Dès l'enfance, le petit chinois a des cours de suan pan (suanpan, prononcer souan pan), voir image 1. Nombre d'entre-eux, de l'illettré au banquier, du pharmacien au commerçant ambulant, continuent de l'utiliser et de le préférer aux calculatrices, voir images 2 et 3.

 1--

 2--
 3--
     
1-- écolière chinoise en cours de mathématiques, photo de Keren Su.
2-- Marchand d'épices faisant ses comptes avec son abaque, Xining, Qinghai, Chine, 1989, photo
Kevin R. Morris.
3-- Artisan fabricant et vendeur de suan pan à Shangaï, Chine.
 

Description


Le cadre du boulier, traditionnellement en bois dur, contient généralement de huit à douze tiges (souvent en bambou), mais ce nombre est variable et peut être porté à quinze, vingt, trente ou même d'avantage selon les besoins du calculateur. Car plus grand sera le nombre de ces tiges, plus importants pourront être les nombres à traiter. Un boulier de quinze tiges, par exemple. aura ainsi une capacité numérique égale à - 1, soit à un million de milliards d’unités moins une!

Sur ces tiges, sont enfilées sept boules mobiles, idéalement de bois (balsa, par exemple) ou de plastique, quelquefois légèrement aplaties. Le cadre est divisé en deux par une baguette transversale: Au niveau supérieur, les tiges portent chacune deux boules d'une valeur de cinq unités (variable selon leur ordre, décimal, de droite à gauche: 1, 10, 10², etc...). Au niveau inférieur, les tiges comptent chacune cinq boules d'une valeur simple d'une unité (variable aussi selon leur ordre). Un tel boulier est aussi nommé boulier de 2/5 (2 boules supérieures, 5 inférieures). Ainsi, sur le boulier chinois, une tige placée à la gauche d’une autre possède toujours une valeur dix fois plus grande que cette dernière.

En général, les utilisateurs du boulier chinois ne commencent pas par les deux premières tiges, à partir de la droite vers la gauche. Ils préfèrent se les réserver pour les fractions décimales du premier et du deuxième ordre, c’est-à-dire pour les dixièmes et les centièmes de l’unité. Dans ce cas, la troisième tige est affectée aux unités simples, la suivante aux dizaines, la cinquième aux centaines et ainsi de suite.

On parlait plus haut du doigté nécessité par le calcul sur le boulier, mais il faut un peu préciser la chose. C'est le pouce, l'index et le majeur qui sont les sportifs de ce calcul. Le pouce relève les boules du cadre inférieur quand l'index les rabaisse. Pour certaines opérations, on se sert du médium pour déplacer des boules dans le cadre supérieur:


sources :


http://www.gettyimages.com/detail/AB69253/Taxi (écolière)
http://english.peopledaily.com.cn/200607/21/eng20060721_285380.html (bague)
http://bowzer2.multiply.com/journal/item/8 (singapour)
http://community.webshots.com/photo/fullsize/1232571210034754144LyiZwb (shangaï)