ENCYCLOPEDIE -DE--LA--LANGUE -FRANCAISE

ABAQUE
 

Architecture

 
--
ASIE
-------

-----

Depuis l'antiquité, à l'instar des occidentaux, les architectes asiatiques ont utilisé les qualités de soutènement de l'abaque, à la différence qu'ils ne lui ont donné le plus souvent qu'un rôle utilitaire, là où d'autres, dans l'art chrétien mais surtout dans l'art islamique, ont pu trouver matière supplémentaire à ornements. Si, comme en occident, l'abaque chapeaute des colonnes dégagées, de nombreuses constructions à l'architecture massive l'ont utilisé de manière plus décorative que technique, la colonne (et partant, le chapiteau et l'abaque) est alors dite engagée (images 3 à 5).

 --1--

--2-- 

--3-- 
     
 ---1.-- Angkor, Ta-Prohm, Cambodge (Kampuchea démocratique auj.), construit fin XIIe s. par le roi Jayavarman VII, pour servir de monastère royal (Rajavihara) et université bouddhique Mahayana. On voit ici les fameux temples encerclés par les fantastiques racines des figuiers banyan (Ficus benghalensis).

-2.-- Angkor-vat (ou wat : temple en khmer), Cambodge (Kampuchea démocratique auj.) temple élevé par le souverain Suryavarman II au début du XIIe siècle.

-3.-- Un temple parmi des milliers d'autres (4000, dit-on) de la région de Bagan (Pagan), région de Mandalay, sur les bords de l'Irrawady, Birmanie (auj. Myanmar)
Photo d'Alec Ee.
 --4-- --5--   --6--
     

 4.--  Porche monumental à Bagan (voir image précédente)

5.--  Temple de la ville historique de Phimai en Thailande dans le Parsat Hin Phimai (Parc historique de Phimai) dont la construction a débuté sous le règne de Jayavarman VI (1080-1107), son sanctuaire ayant été dédicacé en 1108. On voit ici le prang (tour) principal, parmi les trois de l'ensemble sacré, en forme de Lotus et évoquant le Mont Méru, montagne mytique, axe du monde, censée se situer dans l'Himalaya et être le domaine des dieux.
 
6. Temples dravidiens de Mahabalipuram (ou Mamallapuram), non loin de Chennai (Madras), État du Tamil Nadu, Inde du Sud (VIIe-VIIIe siècle). On peut y voir des abaques très proches des abaques occidentaux, très large autour du chapiteau. A gauche le ratha Bhima, à droite le ratha Dharmaraja, le premier dédié à Vishnou, le second à Shiva. Ces rathas font partie d'un ensemble appelé Pancha Ratha (cinq chariots ou chars), qui sont les véhicules des dieux et ici, ils sont plutôt allégoriques, car les temples ne possèdent pas de roues comme on peut le voir ailleurs, par exemple au temple de Konarak (ou Konark, État d'Orissa, Inde du Nord)
 -7--   -8--  -9--
 
7. --Temple rupestre de la grotte d'Elephanta, dédié à Shiva. Il se trouve sur l'île du même nom, en face de Mumbai (Bombay), État du Maharashtra, Inde, VIe-VIIIe siècle. On remarquera l'épaisseur des abaques, qui surmontent de simples chapiteaux, toriques.
 
8. --Diwan-I-am (hall d'audience publique) du Palais du Fort Rouge, Agra, État d'l'Uttar Pradesh, Inde du Nord.
"Palais-fort de Shahjahanabad – la nouvelle capitale de Shah Jahan (1628-1658), 5e empereur moghol d’Inde –, le Fort Rouge doit son nom à ses murs d’enceinte imposants en grès rouge. Il est voisin d’un autre fort, le fort Salimgarh, construit par Islam Shah Suri en 1546. À eux deux, ils forment l’ensemble du Fort Rouge. Les appartements privés consistent en une rangée de pavillons reliés par un canal que l’on appelle le Nahr-i-Bihisht, ou Fleuve du Paradis. On considère que le Fort Rouge représente l’apogée de la créativité moghole qui, sous l’empereur Shah Jahan, atteint un nouveau degré de raffinement. La disposition du palais est d’inspiration islamique, mais chaque pavillon dévoile des éléments architecturaux typiques des bâtiments moghols, reflétant une fusion des traditions perses, timourides et hindoues. La conception novatrice et le style architectural du Fort Rouge, notamment l’aménagement de ses jardins, ont fortement influencé les constructions et les jardins ultérieurs au Rajasthan, à Delhi, à Agra et dans les régions avoisinantes."
extrait de : http://whc.unesco.org/fr/list/231
 
9.-- Temple de Krishna Mandir, qui fait partie des monuments du Durban Square de Patan (Népal). Il fut dédié à Krishna par le roi Siddhinarsingh Malla, qui éleva le bâtiment , achevé en 1637.

 

 
Sources :
 
- Dictionnaire des Antiquités grecques et Romaines, Daremberg et Saglio (1877)
- http://www.frenchcom.com/moissac/chap.htm
- http://www.culture.fr/culture/inventai/itiinv/orcival/Sculpture/73g.html
- http://www.ouvroir.com/brux/int.htm
- http:www.voyagesartistiques.com
- http://www1.pitt.edu/~medart/image/france/france-a-to-c/bourges/de376bou.jpg
- http://www.corbis com
- encyclopédie universalis
- muséart
- guide de l'architecture de Bruce Atsoop - Solar - 198
- Photos personnelles
- http://adamandmegstravels.files.wordpress.com/2009/08/ta-prohm-tree-shots-10.jpg (ta-prohm)
- http://www.malaisie.org/angkor-cambodge.php (angkor-vat)
- http://instinctdeliberte.blogspot.com/2009/02/bagan-et-ses-4000-temples.html (porche bagan)
- http://photo.net/photodb/photo?photo_id=4839469&size=lg (temple bagan)
- http://terravelo.free.fr/recits/Thailande/thailande.htm (Ayutthaya-Phimai)
- http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/81/Bhima_and_Dharmaraja_temples.jpg (mahabalipuram)
- http://www.shreesidhivinayak.co.in/popup_att5.html (elephanta)
- http://www.trekearth.com/gallery/photo911181.htm (diwan)
- http://image24.webshots.com/25/6/42/73/281264273DzYROB_fs.jpg (nepal)
     
     
     


    --------